микрозаймы

«

»

Mar 15

Créer une société offshore pour devenir riche?

Beaucoup d’entrepreneurs ont vu leur fortune augmenter grâce à la création d’une société dans une juridiction offshore.  Quels sont les atouts de la société offshore, et comment permet-elle de s’enrichir ? Voici quelques éléments de réponse. 

L’expatriation fiscale pour créer de la richesse

Une fois la société créée, le dirigeant doit également procéder à la création d’un compte bancaire offshore au nom de la société. Ainsi, il va pouvoir affecter une partie ou la totalité de ses actifs dans le compte bancaire de la nouvelle firme.  Ce rapatriement est légal dans une juridiction offshore et n’a pas de retombées négatives sur l’entrepreneur.

Il n’y a aucune pression de l’administration fiscale dans la plupart des paradis fiscaux. Ce qui est un grand avantage. L’entrepreneur peut faire des transferts monétaires pendant plusieurs années sans être inquiété.

De plus, il bénéficie d’une imposition avec un taux avantageux qui est en moyenne 5 à 10 fois plus bas que celui de la France. Certaines destinations offshores permettent même de ne subir aucune imposition.

L’absence des contraintes fiscales permet aux détenteurs d’une société offshore de garder des sommes conséquentes sans être trop taxés comme à Hong Kong. Des impôts qui pèsent généralement lourd dans le budget d’une entreprise installée dans l’hexagone.

Notez que le choix de la destination offshore ne doit pas être négligé. Au contraire, vous devez prendre en compte les avantages de la destination d’accueil en fonction du secteur d’activité de votre entreprise et des profits que vous souhaitez retirer de la société offshore.

Bâtir sa fortune par les investissements en offshore

Économiser sur les impôts permet déjà d’aérer la trésorerie de l’entrepreneur. Pour augmenter la valeur de son patrimoine, il peut effectuer un placement offshore avec son épargne. Sont concernés par ces investissements, les secteurs de l’immobilier, de l’industrie, de l’informatique et de l’internet.

En général, tous les bénéfices générés via ces placements sont virés sur le compte professionnel. Les dividendes d’une société offshore ne sont pas contrôlés en France tant que ces derniers sont stockés dans le compte ou retirés depuis une carte bancaire.

Seule ombre au tableau : les retraits par carte sont limités. Ils permettent uniquement de combler les petites charges de la société et celles de l’entrepreneur. Par contre, il est impossible pour l’administration de déterminer le nom du propriétaire de la société offshore.

Pour pouvoir retirer des sommes plus conséquentes, il faut soit s’installer définitivement dans la juridiction offshore ou rapatrier l’argent dans son pays de résidence. Dans ce dernier cas, le risque de se faire attraper par le fisc est élevé. Ce qui peut conduire à d’importantes amendes.  Il est donc préférable de confier à un professionnel ce dossier délicat pour un rapatriement économique.

Néanmoins, il existe de nombreuses combines permettant de profiter de l’argent généré grâce à sa société offshore. Pour optimiser ces revenus, réduire au maximum la pression fiscale, tout en restant dans la légalité, il convient de demander conseil à un spécialiste.