микрозаймы

«

»

Mar 09

3 spécialités culinaires mauriciennes à déguster

Pour bien apprécier un pays, à part la découverte de ses lieux d’intérêt, il faut goûter à ses spécialités culinaires. Sur l’île Maurice, la gastronomie offre un vaste éventail de parfums, de saveurs et de couleurs.

De plus, grâce aux nombreuses spécialités dues aux multiples origines de la population (indienne, chinoise, africaine ou créole), la cuisine locale vous dépaysera. Vous pourrez facilement la découvrir à une table d’hôte, chez l’habitant ou dans un restaurant, mais pour un meilleur aperçu, rien ne vaut la street-food.

Les faratas

Les faratas sont un mets typique d’origine indienne que l’on peut trouver dans presque tous les coins de rue et les fast-foods des villes et villages de l’île. Il s’agit d’une sorte de galettes salées rondes, plates et feuilletées, faites à base de farine de blé, d’eau et d’huile. Les faratas remplacent souvent le pain et le riz et servent d’accompagnement à de délicieux plats comme les caris (currys de poisson, poulet, crabe ou de légumes) ou des plats en sauce.

Lors d’un séjour à l’île Maurice, il est recommandé de venir au marché de Goodlands à Port Louis pour voir à l’oeuvre une équipe de confectionneurs de faratas. Ainsi, vous verrez une personne qui prépare spécialement la pâte, une autre qui traite la pâte au rouleau pour donner forme aux faratas, une personne s’occupant de la cuisson sur le tawa (plaque de cuisson) et une dernière qui les vend.

Les beignets d’arouilles

Avant d’être une spécialité de l’île Maurice, il est à noter que ces petites boulettes salées/sucrées sont d’origine cantonaise. En effet, les Chinois ont beaucoup contribué à la gastronomie mauricienne. Ces beignets sont à base d’arouilles râpées que l’on fait frire.

L’arouille, prononcé « aroui », est en fait un légume tubercule poussant dans les zones tropicales dont on consomme la racine. Sa texture de couleur violette ou blanche rappelle un peu la chair de coco. On le trouve sous d’autres appellations en fonction des pays (taro, eddos, malanga, colocase, songe, madère…).

Croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, les beignets d’arouille sont savoureux avec un goût qui fait penser à celui de la pomme de terre. Ils sont parfaits pour le petit déjeuner, le goûter, ou un apéritif. Ils sont à déguster nature, ou avec une sauce épicée. Ils se vendent également dans la rue, car ils font partie de la street food.

L’alouda

Autre must des spécialités mauriciennes à ne pas manquer lors d’une journée chaude : l’alouda. Il ne s’agit pas d’un plat, mais d’une boisson vraiment rafraîchissante. Elle est composée de lait, d’essence de vanille et d’autres ingrédients comme le tookmaria (graines de basilic indien) et l’agar-agar en filaments.

On trouve également des aloudas à la fraise ou au sirop de grenadine. Si vous vous rendez par exemple à Port-Louis, essayez ce breuvage onctueux en vous rendant dans un des marchés locaux pour déguster de l’alouda de première qualité.