«

»

Vidéo

Hamon-Melenchon : on en est où?

En cette tumultueuse période électorale le retrait de Benoît Hamon en faveur de Jean-Luc Mélenchon est source de nombreux débats. Cette hypothèse de prime abord invraisemblable n’est pas si dénuée de sens.

Mélenchon porté par les sondages

Benoît Hamon représente pour certains une alternative au sein de la gauche de gouvernement, un retour à ses valeurs originelles. Cependant, sa campagne ne semble pas convaincre les électeurs.

Depuis quelques semaines, le candidat de La France Insoumise ne fait que progresser dans les enquêtes d’opinion alors que la candidature de Benoît Hamon s’effondre. Et si proche du premier tour il est difficile de croire à un retournement de dernière minute.

Quel serait le pire pour le Parti Socialiste ? Un score des plus bas à l’élection présidentielle ou le retrait de son candidat ? La défaite de Hamon c’est  l’annihilation de tout espoir de rénovation d’un parti à la dérive. Les cadres du Parti Socialiste, ces mêmes qui l’ont très vite abandonné, lui en attribueront la responsabilité, reprendront le pouvoir et tout ce bel élan sera balayé.

Faire barrage à la droite dure

Le retrait de Benoît Hamon favoriserait une qualification de Mélenchon pour le second tour et éviterait ainsi de n’avoir d’autre alternative que de choisir entre deux nuances de droite extrême : François Fillon et Marine Le Pen.

Le PS qui s’est déjà retiré pour faire barrage au Front National lors du second tour des élections régionales, ce parfois au profit de droites dures, pourrait très bien se retirer à nouveau mais cette fois-ci dans une optique de construction, pour porter une espérance.

Tout porte à croire qu’une obstination de Benoît Hamon serait un échec cuisant pour le Parti Socialiste, et pour le candidat lui même et les efforts de rénovation qu’il a portés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>